FANDOM


MPM Soundtracks est un producteur de Synthwave des débuts qui a fait de la musique de synthétiseur rétro de style années 80. Il a également sorti de la musique sous le nom de Multipac. Il a utilisé le synthétiseur virtuel gratuit synth1 pour toutes ses productions sonores rétro. Il faisait à l'origine partie du label Rosso Corsa Records.

Parcours Modifier

Contrairement à la plupart des musiciens de synthwave bien connus, MPM n'a jamais sorti d'EP ou d'albums officiels. Il a publié environ 40 titres individuels et a commencé à diffuser de la musique dès 2006 sur Myspace. Seules quelques morceaux sont sortis sur des publications d'autres artistes. L'un d'entre eux était le titre "Party Up" de The 80's Dream Compilation, Vol.2. Il a fait une collaboration avec Noir Deco sur "Journeys". Flashworx a fait un remix pour "Summer of 1984" de MPM en 2009. Il a également fait un morceau avec "A Night Like Tonight" qui a été publié en 2010. Futurecop! a lancé un concours de remix pour leur titre "Starworshipper" (avec des voix de Diana Gen et Starrset) et MPM a remporté la compétition avec son remix. Cette chanson est parvenue sur l'album The Adventures of Starpony.

Début 2012, il a annoncé que de nombreuses pistes allaient sortir sur deux publications distinctes. Plus tard, il s'est repris sur ces nouvelles, et a annoncé sa retraite. Plus tard, en 2013, il a fait part d'un retour possible avec quelques pistes de teaser, seulement pour repartir une deuxième fois en retraite et retirer ses blogs et sa musique de l'Internet en 2014. Certains disent, dans divers commentaires Youtube, que MPM souffre de dépression, et d'autres ont commenté que ses épisodes de doute et de perfectionnisme préparaient un format d'album.

Future City Records a sorti un album hommage le 7 février 2015 avec des reprises et des chansons de Starforce, Kiile, RF. Extreme, Timecop 1983, René H., Europaweite Aussichten, Absinth3, et Sellorekt / L.A Dreams. Plus tard, cette publication a été retirée, peut-être sur demande. Il devait faire une apparition sur le documentaire Rise of the Synths. Après que quelqu'un qui s'était présenté comme MPM ait sorti des morceaux dans un EP, perdu, sur Bandcamp, en 2017, le vrai MPM a démonté cette imposture et de nouveaux comptes sur Soundcloud, Twitter et Youtube sont apparus, et ont publié gratuitement les titres. La plupart de sa publication continue à vivre avec des titres ou des compilations chargées indépendamment sur Youtube.

Discographie Modifier

Liens Modifier

Références Modifier